top of page

Comment gérer la douleur et le stress de l'accouchement

Comment gérer la douleur et le stress de l'accouchement : Conseils d'une sage-femme et maman de trois enfants

 

Ce message s’adresse à toi future maman, qui se pose des questions sur comment l’accouchement se passe ? Comment vais-je pouvoir gérer la douleur et le stress lors de l’accouchement. J’accompagne au quotidien depuis 20 ans maintenant des mamans comme toi pour ce voyage magnifique et intense de la naissance.

Dans mes accompagnements, je m’appuie sur mon expérience de maman et mon expériencede chaque naissance auxquelles je fais partie.

J’ai voulu ici, te donner quelques idées pour te guider et de donner confiance en toi pour vivre cette expérience de la manière la plus sereine et positive possible.





Premier stade : Le début de travail

 

Se préparer physiquement et mentalement

Repos, Alimentation et Hydratation

 

La naissance est comme un marathon, il te faut être bien reposée, nourrie et hydratée pour démarrer le travail. Même si c'est joyeux et excitant, parfois nerveux aussi quand les premiers signes apparaissent, essayer de maintenir un état de calme est primordial. Tu ne sais pas combien de temps il te reste avant que bébé n'arrive : quelques heures ? 24 heures ? Plus ? C'est le moment de préparer son nid. On parle de nesting en Anglais.

Ce qui entraine le prochain point tu vas pense à créer l’environnement que tu désires.

 

Créer un environnement apaisant

 

- Respiration et relaxation : Apprends des techniques de respiration profonde qui peuvent t'aider à gérer la douleur et à rester calme.

- Massage et mouvement : Ces méthodes peuvent soulager la douleur et encourager le progrès du travail.

- Support person : La présence d'une ou plusieurs personnes de soutien, comme ton partenaire, une amie ou une doula peut être incroyablement rassurante.

- Musique et huiles essentielles : Pense à créer peut être ta playlist qui permettra de t’apaiser et sit u aimes choisis déjà des huiles essentielles pour créer une atmosphère tranquille.

- Lumière tamisée : Garder la lumière douce peut aider à maintenir la sécrétion des hormones nécessaires au travail.

- Bain ou douche : L'eau chaude peut être extrêmement apaisante et aider à détendre ton corps.


La naissance est comme un marathon, il te faut être bien reposée, nourrie et hydratée pour démarrer le travail. Même si c'est joyeux et excitant, parfois nerveux aussi quand les premiers signes apparaissent, essayer de maintenir un état de calme est primordial. Tu ne sais pas combien de temps il te reste avant que bébé n'arrive : quelques heures ? 24 heures ? Plus ? C'est le moment de préparer son nid. On parle de nesting en Anglais.  Ce qui entraine le prochain point tu vas pense à créer l’environnement que tu désires.



 

Détente ciblée

Détends activement ta mâchoire et tes épaules, car la tension dans ces zones peut affecter la détente de ton col de l'utérus et de ton bassin. Un corps détendu aide à faciliter le processus de travail.

 

Détends activement ta mâchoire et tes épaules, car la tension dans ces zones peut affecter la détente de ton col de l'utérus et de ton bassin. Un corps détendu aide à faciliter le processus de travail.

 

Deuxième stade : le travail Actif

Ensuite commence le travail actif, les contractions deviennent plus régulières et durent de 45 à 60 secondes toutes les 3 à 5 minutes. Tu vas commencer à être plus concentrée et dans ta bulle cette phase dure en moyenne 1à 7 heures.

 

La Transition

Elle se termine par la phase de transition, où tu ressens une explosion de sensation, ce sont les derniers cm avant la poussée. Tu commences à ressentir beaucoup de pression dans ton bassin, sur ton perinée.

 

Écoute ton corps

Chaque femme peut vivre ces étapes différemment, et la durée du travail varie en fonction de nombreux facteurs. L’expérience de l’accouchement est unique pour chaque femme, mais ces descriptions servent de repères généraux. Le plus important est de se laisser bercer par ton ressenti et ce qui se passe dans ton corps…

 

La poussée

Lorsque vient le moment de pousser, il est essentiel d'écouter ton corps et de suivre ton instinct. Je n'aime pas parler de techniques spécifiques pour la poussée car chaque femme et chaque accouchement sont uniques.

 

- Positions de poussée : Cliques sur le lien pour commandé une des planches illustrée denotre programme , tu pourras voir différentes positions pour pousser. Il n'y a pas de position "parfaite" – l'important est de trouver celle qui te soulage le plus et te permet de sentir au mieux ton réflexe expulsif.

- Utilise la gravité : Des positions comme être accroupie, à genoux ou debout peuvent aider à utiliser la gravité à ton avantage.

- Fais-toi confiance : Tout comme tu n'as pas appris à aller à la selle, tu n'as pas besoin d'apprendre à pousser. Ton corps sait ce qu'il doit faire, fais-lui confiance et suis tes sensations.



Lorsque vient le moment de pousser, il est essentiel d'écouter ton corps et de suivre ton instinct. Je n'aime pas parler de techniques spécifiques pour la poussée car chaque femme et chaque accouchement sont uniques.     - Positions de poussée : Cliques sur le lien pour commandé une des planches illustrée denotre programme , tu pourras voir différentes positions pour pousser. Il n'y a pas de position "parfaite" – l'important est de trouver celle qui te soulage le plus et te permet de sentir au mieux ton réflexe expulsif.  - Utilise la gravité : Des positions comme être accroupie, à genoux ou debout peuvent aider à utiliser la gravité à ton avantage.  - Fais-toi confiance : Tout comme tu n'as pas appris à aller à la selle, tu n'as pas besoin d'apprendre à pousser. Ton corps sait ce qu'il doit faire, fais-lui confiance et suis tes sensations.


 

Conserve ton énergie

 

La poussée nécessite beaucoup d'énergie. C'est le moment où tu utilises ton cerveau archaïque, celui des sensations profondes et instinctives. Sois dans le ressenti, laisse ton corps guider tes actions.

 

En conclusion

 

L'accouchement est un voyage puissant et transformer, et chaque femme le vit différemment. Mes conseils ici sont basés sur mes années d'expérience en tant que sage-femme et maman. Souviens-toi que chaque accouchement est unique, et le plus important est de te faire confiance et d’être dans la présence avec bébé. Tu es forte, tu es capable, et tu es sur le point de faire quelque chose d'extraordinaire. Courage, tu es incroyable !





 

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page